photographie de femme nue

Vous souhaitez vous lancer dans la photographie de nu mais vous ne savez pas par où commencer. Voici quelques conseils pour débuter et pour proposer du contenu de bonne qualité.

Aujourd’hui, j’ai décidé de laisser la parole à Benjamin BABIZ, photographe professionnel qui nous parle de sa passion pour le nu en photographie. J’ai trouvé son expérience intéressante et c’est pour cela que je lui ai proposé de prendre la plume pour vous en toucher un mot !
Vous pouvez le retrouver sur www.benjaminbabiz.fr

La philosophie du nu en photographie

Avant de vous lancer dans la photographie de nu, vous devez comprendre trois choses essentielles :

  • Se mettre à nu n’est pas chose aisée. Certains le font comme thérapie, d’autres pour le plaisir. Mais dans tous les cas, il faut une certaine confiance, un feeling avec le photographe choisi. Parfois, des modèles vous proposeront de payer pour vous offrir une séance de nu. Même si cette pratique est de plus en plus courante, sachez tout de même que c’est illégal.

Petit rappel sur le statut de modèle : Un modèle ne peut être rémunéré que pour son droit à l’image, autrement dit si vous vendez une photo (que ce soit en version numérique, papier, …) cela doit être établi le plus tôt possible. Pour être payé(e) à poser, il faut être représenté(e) par une agence; dans ce cas, on ne parle plus de modèle mais de mannequin.

  • Il faut maîtriser votre appareil et la lumière. En effet, comme vous allez être confronté à un modèle qui va se mettre à nu pour vous, vous ne pouvez pas vous permettre de chercher vos réglages pendant des heures, de vous y reprendre à cinquante fois pour obtenir le résultat que vous souhaitez.On voit souvent sur les réseaux des photographes plus que médiocres tenter la photo de nu. Personnellement, je trouve ça inesthétique et c’est souvent ce qui va décourager les modèles que vous tenterez d’approcher.
  • La photographie de nu, ce n’est pas du sexe. Pourquoi un corps nu devrait forcément renvoyer vers cette notion ? Le corps, de tous temps, a été un sujet très prisé par les artistes sculpteurs, peintres puis photographes. Le nu artistique, c’est avant tout la mise en valeur du corps avec la lumière, dans un environnement donné. Il ne faut pas y voir du sexe partout.

Pour conclure, votre approche déterminera vos dix prochaines séances photo et plus globalement votre évolution dans la photographie de nu.

Les premiers pas pour faire du nu

Le plus dur, comme dans beaucoup de domaines, c’est de commencer. Comment trouver des modèles disposés à poser pour vous, sans ne rien avoir à montrer ? Voici les meilleures solutions pour mettre le pied à l’étrier :

Prévoir un budget

Vous avez un budget à allouer à votre première séance. Plutôt que de payer un modèle qui saura poser mais pas forcément vous aider dans votre démarche créative, vous pouvez vous offrir une formation. A vous de bien choisir la formation.

Trouvez un photographe dont le travail vous plait et qui propose ce qu’on appelle souvent dans la photographie des workshops. Un workshop peut se faire en individuel ou en groupe. Il se déroule en général sur plusieurs heures, avec quelques explications autour du projet, des choix artistiques et des contraintes et du temps de prise de vue.

Le nu caché et le clair obscur

Si vous n’avez pas de budget, il va falloir être inventif. Et pourquoi ne pas commencer par du nu caché ? L’idée est simple. Proposer à des modèles des séances photo en maillot de bain par exemple (il faudra avoir déjà un book avec des photos de modèles habillées pour convaincre un modèle de se mettre en maillot de bain, comme nous l’avons expliqué en début de cet article) puis, après avoir réussi plusieurs photos comme convenu, tenter de proposer des poses ou l’on ne verrait pas le textile.

Attention, nous vous conseillons de ne pas changer le projet que vous aviez convenu avec le modèle. Simplement d’utiliser des accessoires ou des techniques de cadrage pour cacher le textile et donner une impression de nu.

D’ailleurs, pensez à expliquer votre idée au modèle pour obtenir son accord. Ce serait dommage de frustrer votre sujet et de ne pas avoir son autorisation pour se servir d’une belle photo.

Mais finalement, si vous prenez une photo d’un modèle en clair obscur ou avec un objet qui masque son maillot de bain, il n’ y aura que vous, capable de dire que le modèle n’était pas nu. Et ça vous fera des premières photos pour attirer de nouveaux modèles.

Pour aller plus loin…

Vous avez réalisé vos premières photos de nu. Vous aimez à peu près les rendus de vos photos mais vous trouvez qu’il manque quelque chose. C’est que vous n’avez pas encore trouvé votre style. Vous devez réfléchir à ce que vous souhaitez faire ressortir de vos photos.

Vous devez trouver un objectif et mettre tout en place pour l’atteindre. Il est propre à votre expérience, à votre vie. Pour certains, l’objectif sera d’aider des modèles à se sentir mieux dans leurs corps, pour d’autres ce sera plus d’essayer de gagner de l’argent en vendant les photos aux magazines par exemple.

Ne vous laissez pas influencer par votre entourage, faites ce qui vous semble bon. Et même si vous êtes critiqués au début, peut-être serez-vous adulés dans quelques mois. L’important est d’être dans la bonne philosophie, de respecter les modèles avec qui vous travaillez, de respecter les photographes avec qui vous allez échanger.

Car beaucoup le font : Partager ses photos pour obtenir des avis de ses confrères. C’est aussi un bon moyen d’attirer l’attention des modèles qui seraient présents. Les forums photo peuvent être une solution mais il n’est pas toujours évident, à notre époque, d’aller échanger sur ce genre de forums. D’ailleurs, ils se font de plus en plus rares.

Les groupes Facebook sont aussi un bon endroit pour cela, même si certains membres ne sont pas toujours très bienveillants. Dans tous les cas, il faut être prêt à recevoir la critique quand on présente ses photos, que ce soit lors d’une exposition physique ou sur internet. A vos photos!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *